« On s’aperçoit souvent qu’une bonne partie des gens ne souhaitent pas en savoir d’avantage que ce qu’ils connaissent déjà, car ils tiennent fermement à leur confort mental et à leurs vérités personnelles ou partagées par la plupart, ne voulant surtout pas être bousculés et dérangés dans leur réalité intérieure. Lorsqu’on prétend vouloir savoir, on souhaiterait généralement être informé de quelque chose qui ne heurte en rien notre sensibilité ou nos confortables certitudes toutes faites et si jamais des informations ou des explications plus complètes et précises nous sont données à notre demande, cela ne nous intéresse pas vraiment car, en fin de compte, on ne veut surtout pas savoir » P. Giron « Les hommes trébuchent parfois sur la vérité, mais la plupart se redressent et...

lire plus